Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

Once Upon A Wine - Partie 1





L’HISTOIRE DU VIN

Partie 1 : De l'origine à l'ère Romaine.

La Préhistoire :

L’histoire du vin est bien plus ancienne que celle de l’homme, ce qui peut expliquer toute la sacralisation que nous lui accordons.
Des fossiles de feuilles de vignes nous permettent de retracer l'existence du raisin jusqu’à 65 millions d’années avant notre ère ; bien plus tôt que les premières traces de l’humanité (1,8 millions d’années).
La vigne poussait à l’état sauvage, une forme de lianes invasives produisant des baies sucrées, la vigne sauvage que l’on appelle “lambrusque”. Vous ferez vous même le lien avec le fameux vin pétillant italien : le Lambrusco.
Les premiers hommes vivant de la chasse et de la cueillette les trouvaient en abondance et se nourrissaient de son jus sucré. Nous pouvons même imaginer, qu’à l’instar de certains animaux, ils avaient compris que les raisins tombés au sol et que le soleil avait fait légèrement fermenter, avaient un goût subtile et des vertus enivrantes.
Avec la sédentarisation, l’homme plante cette liane en Mésopotamie, d'ailleurs des archéologues ont pu mettre à jour les premières exploitations viticoles entre La Géorgie et le Nord de l'Iran, où l'on retrouve des traces de pépins fermentés vieux de plus de 9000 ans.

L’ère Egyptienne :

Les premiers textes et représentations de la culture de la vigne sont retrouvés en Egypte, des hiéroglyphes représentant des scènes de culture de la vigne et de l’élaboration du vin. Le vin est à l’époque considéré comme boisson des dieux, et ainsi réservé essentiellement aux pharaons et à l’élite de la société. Des jarres ayant contenu ce nectar des dieux sont retrouvées dans les chambres mortuaires des pharaons, mais aussi au fond de la mer, dans des épaves de bateaux ayant sombré en méditerranée.
Les hiéroglyphes relèvent également que le vin est la création des dieux : le vin est pour les égyptiens issu des larmes d’Horus.

L’ère Grecque :

L’émancipation du peuple grec, grâce à sa maîtrise de la navigation, permet de développer le commerce et les divers échanges entre les peuples. Cette période correspond également au développement de la viticulture sur toutes les côtes de la mer méditerranée.
Les grecs avaient eux aussi élevé le statut du vin au niveau de boisson des dieux, jusqu’à lui attribuer un dieu dédié : Dionysos, fils de Zeus, dieu de la vigne, du vin et de ses excès.
Au delà des territoires Grecs, les peuples aux dieux païens plantent la vigne le long des côtes et proches des grands ports commerciaux pour exporter leurs vins vers les autres cités de la Méditerranée.
Amphore Romaine

L’ère Romaine :

Après les grecs, c’est au tour des romains de connaître l'âge d’or. La politique expansionniste de César sera aussi synonyme du développement de la viticulture à travers l'Europe conquise. La maîtrise des routes pavées en accéléra le commerce au sein des terres. Mais aussi parce que César ordonnait aux tribus conquises de produire en quantité pour étancher la soif de ses légions. Il recommandait aux troupes de consommer 1,5L de vin par jour et jusqu’à 3L les jours de batailles. César précurseur du dopage ?
Coté divinité, les romains ont également leur dieu du vin : BACCHUS
Le vin se produit alors partout en Europe, et déjà des régions viticoles se démarquent.
C’est le cas notamment de la Burgondie (Actuelle Bourgogne) et de la Gironde, Cocorico !
Dans le contexte, la bourgogne et Bordeaux faisaient alors office de vins “ du nouveaux mondes” et étaient très prisés sur les marchés de Rome, au détriment des vins romains, plus classiques.
Ceci n'arrangeait pas l’économie locale, au contraire, ces vins qui s’achetaient à prix d’or enrichissaient les territoires transalpins. En 92, Titus Flavius Domitianus, de son petit surnom Empereur Domitien, ordonna aux troupes d’arracher les plants gaulois, et de n'autoriser cette culture qu'aux colons romains.
Fort heureusement 150 plus tard, en 282, l’empereur Marcus Aurelius Probus, épicurien, ordonna l’inverse. Il faut cependant imaginer que le vin de l’époque ne se consomme pas de la même manière qu’aujourd’hui.
Car si la viticulture est déjà très importante à l’époque, la maîtrise de la vinification n’en est qu’à ses balbutiements. Sur les conseils de Columelle, la priorité des premiers vignerons est de conserver le vin, pour que ce dernier ne tourne pas vinaigre, qu’il puisse être transporté, et surtout consommé le plus longtemps possible dans l’année. Les millésimes anciens étaient bien souvent synonymes de mauvais vins et n’avaient pas le prestige qu’on leur accorde aujourd’hui. Pour conserver les vins, les viticulteurs Romains aromatisaient les moults avec des épices, des baies, ou du miel. Bien loin des standards actuels. La consommation de ces vins est différent selon que vous soyez Romains ou Gaulois.
Contrairement aux “barbares” qui le consommaient pur, les romains diluaient leur vin avec de l’eau.
Nous ne pouvons que confirmer la réplique culte "ils sont fous ces romains" du fameux gaulois : Obélix.

Pour vous donner une idée des méthodes et des saveurs des vins Romains, je vous invite à visiter le domaine "le mas des tourelles", à Beaucaire dans le GARD (30300).

Commentaires

  1. Super visite du mas des tourelles avec une dégustation atypique ��

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire