Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

Once Upon A Wine - Partie 2


L’HISTOIRE DU VIN

Partie 2 : La consommation du vin en Europe Médiévale

L'ère du Christianisme à l'origine de l'émancipation du vin quotidien :

Le Christianisme a permis de diffuser la consommation du vin à toutes les couches sociales de la population. Pendant des siècles, le vin ne restait réservé qu’à une certaine élite, seuls les nobles consommaient cette boisson aux vertus divines. Mais un événement majeur en 313, qui à première vue n’a rien à voir avec la viticulture, va lui donner toute l’envergure populaire qu'on lui connaît : L’Edit de Milan.

L’empereur Constantin défini le Christianisme comme religion principale. Rendant cette religion monothéiste comme religion officielle, ce qui envoya Bacchus aux oubliettes.

Le sang du Christ se propage alors dans toute l’Europe mais surtout dans toutes les classes sociales durant le moyen âge.

La cène par Léonardo DaVinci
 "Buvez-en tous, car ceci est mon sang"

C'est le clergé, qui à travers l'Eglise, et la lecture des évangiles invita le peuple à consommer le sang du christ.

Dans les évangiles selon Matthieu "Pendant qu’ils mangeaient, Jésus prit du pain [...]Il prit ensuite une coupe ; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant : Buvez-en tous ; car ceci est mon sang, [...] pour le pardon des péchés".
Ou encore dans les évangiles selon Jean : "Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle". Et rappelez-vous des noces de Cana où Jésus changea l'eau en vin! Le vin, une boisson eucharistique qui absout les péchés et rend éternel? Dans le doute, autant en boire, et beaucoup!

La boisson du quotidien :

Bien que taux alcoolique soit plus faible (7° contre une moyenne de 13° aujourd’hui) chaque personne en consomme 3L par jour; et dès le plus jeune âge.

L'eau, dont les sources parfois souillées, était porteuse de maladie et donc contre-indiquée pour le bien de la santé publique.

Le vin remplace ainsi l’eau dans le quotidien, aussi bien pour se désaltérer que pour préparer le bouillon. Il est également utilisé dans des recettes plus élaborées : comme le civet ou les sauces au vin qui sont très répandues à cette époque.

Le vin était également la base de nombreux remèdes, à l'instar de l'hypocras.

Ce remède miracle dont la recette et les vertues étaient propre à chaque apothicaire. C'est une macération à base de vin, de miel ou de sucre, de cardamome, de clous de girofles, de cannelle et autres épices contemporaines…

La préparation de l'hypocras


Le vin est également synonyme de fêtes et de célébrations. Dès le IVème siècle, lors des mariages et des naissances, on « porte le toast » : une tranche de pain grillé est trempée dans une coupe de vin et partagé entre les convives. Le chanceux qui finira la coupe pourra également manger le pain toasté.

Le vin est également servi à table, et certaines régions sont réputées pour leurs qualités. Déjà la Bourgogne et Bordeaux sont des vins recherchés au XIème siècle.

Hélas le vin, consommé en excès a des conséquences sur la santé publique.

A en juger les portraits des nobles que l’on peut observer dans nos musées. On remarquera que certains ont le visage bouffis aux pommettes colorées par la couperose. L'excès de vin apporte également "La goutte", elle fait des ravages auprès de la population. Et l'hypocras n'arrange pas.

Tapisserie représentant les vendanges


Le clergé : érudit, chercheur et conservateur :

C’est le clergé, grâce notamment aux moines Cisterciens, qui sera pour beaucoup dans l’étude, le développement et la préservation des maîtrises viticoles par l’écrit.

La taille des ceps de vigne détaillée dans un manuscrit


Ils sont à l'origine de nombreuses techniques viticoles de base, tels que l’intérêt de sélectionner un type de sol, et l'orientation de celui-ci par rapport au soleil et l'impact de l'isothermie lors de la vinification. Ils constatent aussi que la préservation des vins était meilleure dans les caves de pierre enterrées.

Notez d’ailleurs l’importance du clergé dans la culture viticole moderne :
Dans les appellations ( Châteauneuf-du-pape; Saint-émilion, Saint-Péray…); dans les grands noms de domaine (Dom Pérignon, Angélus, la mission haut-brion) ou les lieux mythiques de la viticulture tels que le Clos Vougeot ou les hospices de Beaunes.

C'est encore un moine qui est à la naissance de la renommée du Champagne : Dom Pérignon.
Bien que l'effervescence était déjà pratiquée en Languedoc, particulièrement à Limoux. Dom Pérignon n'inventa pas le vin effervescent mais il fit évoluer la méthode d'embouteillage. En effet les bouteilles de l’époque étaient trop fragiles pour supporter la pression du au gaz.

Dom Pérignon est surtout reconnu pour être le père de la sélection des raisins et d'un assemblage précis. C'est le précurseur de l’œnologie. Il sélectionnait chaque lot de raisins, récoltés grâce à la dîme, et ne retenait que les raisins dont l'acidité et la teneur en sucre convenait à l'élaboration des meilleurs vins.

Un moine goûtant le vin au tonneau


La viticulture et ses techniques ne cesseront d'évoluer. Elles seront appliquées rapidement outre Atlantique. Le développement de la vigne se propagera à travers le monde, en même temps que l’Europe imposera sa présence partout sur le globe. Nous verrons dans le prochain chapitre, comment cette conquête du monde aura un impact sur la vinification et les influences majeures sur les régions viticoles françaises.

Commentaires