Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

Une Dégustation Étonnante

Le voyage enrichie les hommes, mais qu'en est-il des vins ?


J'avais entendu parler du projet il y a quelques mois, et j'ai trouvé ce concept très amusant.
Je vous propose de vous faire une description de cette dégustation ...

C'est le projet d'un vigneron audacieux, William Jonquères d'Oriola, qui a imaginé le vieillissement d'un même vin embouteillé, de deux manières opposées. Le premier reste sagement en cave pendant 100 jours, quand le second, vogue durant 100 jours sur les mers et les océans.
C'est à travers son partenariat commercial avec le site "www.lepetitballon.com" que le domaine commercialise une partie de ses vins mais surtout cette expérience œnologique.

Pour réaliser cette dégustation, Barbara et moi avions masqué les bouteilles et nos convives n'étaient pas informés de cette particularité. Nous avons juste une bouteille A et une bouteille B, servies dans des verres INAO. En route pour cette expérience.

Les bouteilles masquées et les verres A et B


A votre avis  ?
Ces deux modes de vieillissement ont-ils une influence sur la couleur ? Quelles notes olfactives apportent-ils ? Et cela influence-t-il la structure ou les saveurs du vin ?

L'examen visuel :

A ma grande surprise, la première différence est visuelle. Si la robe et la profondeur du vin sont similaires, nous étions tous d'accord : l'auréole du premier avait des reflets légèrement ambrés, quand le second arborait des nuances mauves voire violacées. Je savais que le millésime, la vinification ou l'âge du vin influençaient ces nuances. Mais qu'une conservation différente sur seulement 100 jours puisse agir sur la couleur du vin, ce fut une belle découverte.

L'examen olfactif :

Au nez, bien que moins flagrantes, les différences sont bien présentes. J'ai peut-être servi le vin un ou deux degrés trop bas, ce qui a rendu la tâche plus difficile.
Le premier offre des notes épicées, empyreumatiques et de réglisse. Le second, propose un nez d'avantage sur le fruit, légèrement plus acidulé.

L'examen gustatif :

Enfin, en bouche... La différence est plus prononcée, bien que la trame et la structure reste équivalente. Le vin dans le verre A semble plus fermé, on ressent un certains potentiel qui s'exprimera dans quelques mois voire quelques années, mais ce jour il ne s'exprimait pas pleinement.
Dans le verre B, nous goûtons un vin d'avantage sur le fruit, plus gouleyant, avec une belle fraîcheur, en somme de la buvabilité et de la gourmandise.

Barbara et Moi comparant nos impressions

A l'issue de cette dégustation nous ne savions toujours pas quel verre contenait le vin voyageur et quel verre contenait le casanier. Cependant nous avions tous une préférence pour le B. Attention le A était un vin agréable, on parle ici seulement de préférence.
Au moment de se prononcer sur quel verre appartenait à quelle bouteille, nous étions moins d'accord. Chacun y allait de son argumentation tantôt sur des logiques cartésiennes, tantôt sur des arguments clairement issus de notre imaginaire.

Le résultat de la dégustation :

Le verdict tombe en même temps que nous ôtons les caches-bouteilles. La bouteille A, aux notes discrètes et subtiles était restée en cave. La B, gourmande et expressive, avait voyagé.

Le verdict tombe

Si tous les sommeliers et cavistes du monde s'accordent pour conseiller un maximum de stabilité dans la conservation du vin, cette expérience nous amène à penser le contraire! Rappelons toutefois que cette expérience n'a duré que 100 jours et que malgré les roulis du bateau, le vin a été préservé à une température constante et à l'abri de toute lumière.

Quoiqu'il en soit, cette dégustation est une belle métaphore de notre projet et nous encourage à poursuivre l'aventure. A l'instar du vin voyageur de William Jonquères d'Oriola, nous sommes convaincu que nous en reviendrons meilleurs.

Commentaires

  1. Très interessant, le vin est-il en côtes catalanes ( IGP je crois) ou en Aop cotes du Roussillon.
    du coup avec des vins ayant évolué différemment les accords mets/vins sont-ils très différents ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ce sont des IGP côtes catalanes. La nuance est subtile mais on a nettement noté plus de rondeur et de fruits sur le "vin voyageur". Pour rester dans les accords "locaux" ce dernier se mariera bien avec des fromages et de charcuterie ou des tapas. Le "vin pantouflard" quant à lui s'accordera mieux sur des plats chauds, mijotés voire même épicés (piments).

      Supprimer

Publier un commentaire