Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

Le château Vermont


Le château Vermont est situé à Targon, au Sud-Est de Bordeaux, dans l'Entre-deux-mers.

Cette appellation est nommée ainsi car elle se situe entre la Dordogne au nord, et la Garonne au Sud. Cette région vallonnée offre des points de vue imprenables sur les vignes des différents vignobles locaux. Parmi eux, le Château de Vermont préserve ses secrets derrières les 30 hectares de forêt qui l'entourent. Cette foret, au delà du calme et de la sérénité quelle apporte au lieu, apporte surtout une bio diversité de la faune et la flore. Permettant au domaine de se prévaloir du sigle Haute Valeur Environnementale (HVE3).

Pour accéder au domaine, vous devrez en effet passer dans un chemin de terre à l'ombre et sous la fraicheur des chênes.
A l'issue de ce dédale boisé, une allée de cyprès transpercent les 38 hectares de vignes jusqu'au cœur du domaine.
Sur la droite, deux anciennes dépendances. La première abrite des bureaux, une salle de dégustation, la cave, et une véritable chapelle rénovée à l'occasion du mariage d'Elisabeth et David LABAT, les heureux propriétaires récoltants du château.
Plus loin, l'autre dépendance également rénovée sert au stockage des marchandises et des machines agricoles.
A gauche, un somptueux château Bordelais du XIXème siècle donne à la fois une légitimité et une véritable prestance au domaine. Achetées en 1986 par Jacques et Colette Dufour, les parents d'Elisabeth, les pierres du château sont les seules à connaître les 200 ans d'histoire qui nous précèdent. Cette histoire parle notamment des vins du domaine définis comme 1er cru de l'entre-deux-mers en 1874, par Edouard Féret, dans son prestigieux Guide "Le féret"

Depuis 2010, Elisabeth et David, s'appliquent à retrouver le prestige d'antan. En adaptant le travail de la vigne au sol de la région et en se dotant d'outils de vinification inspirés des plus grands domaines. Ils réduisent également la part du vin vendu en vrac et augmentent la part du vin vendu en bouteille. Ils développent aussi la sélection parcellaires, qui consiste à identifier les meilleurs parcelles de vigne, de les isoler du restant de la production et d'en faire des cuvées uniques.


La vigne :

Les 38 hectares de vignes sont replantés progressivement. En adaptant les portes greffes (le pied de la vigne) aux différents sols, et en choisissant les cépages adaptés à ces mêmes sous-sols.
On y retrouve, du cabernet franc et du cabernet sauvignon, pour les rosés. Du Sauvignon blanc et gris, et du sémillon pour les blancs. Pour les rouges : merlot, cabernet franc et petit verdot.
Ils replantent également les rangs de vignes en allée moins large, ce qui permet de maintenir le rendement tout en augmentant la qualité des grappes récoltées. En effet, récolter 30 grappes sur 10 pieds de vignes fera un meilleur vin que si on récolte 30 grappes sur 5 pieds.
Le principe est le suivant : l'ensemble des oligo-éléments captés par les racines sont transmis aux fruits via la sève. Ainsi moins il y a de grappes sur le pied, plus ces dernières recevront d'oligo-éléments. C'est pourquoi dans les très prestigieux domaines, les rangs de vignes sont très serrés, mais chaque pied ne comporte que 3 ou 4 grappes maximum.
A Vermont, la largeur historique des rangs est lié au fait que dans les années 70, la région était multi culture (céréales, légumineuses, bétail, etc.) le tracteur n'était pas adapté au travail dans les vignes. Qu'à cela ne tienne, les rangs ont été espacés pour s'adapter au tracteur… Les rangs étant beaucoup plus espacés, l'agriculteur compensait le rendement en multipliant les grappes sur chaque pied, au détriment de la qualité.
Lorsque l'on est vigneron dans l'Entre-deux-mers, la concurrence est rude. A 20 kms au nord, les grands crus de Saint-Emilion et de Pomerol (les châteaux Pétrus, La Dominique ou Cheval blanc, entre autres) et à 20 kms au Sud, les crus classés de Graves (Domaine de Chevalier, Pape Clément ou Haut-Brion entre autres). . Il faut donc un travail précis, dans les vignes et dans la cave pour rivaliser avec ces grands.


La cave :

Dans la cave, rien n'est laissé non plus au hasard. Les cuves, larges et trapues permettent un maximum de contact entre le moult (le jus) et le marc (résidus solides en suspension). Ceci apporte au vin, plus de matière et de saveurs. Elisabeth et David se sont également dotés d'outils de haute précision, inspirés là encore des plus grands châteaux. Une machine de tri précise, qui écarte les mauvais grains de raisin et les résidus de feuilles, même de très petite taille, afin de ne conserver que le meilleur de la vigne avant de le pressurer. L'outil de presse est aussi une machine dédiée à l'excellence, elle extrait le jus via vide d'air quand la majorité de presse sont hydrauliques ou par injection d'air. Cela permet d'extraire autant de jus, mais les dernières pressions fournissent de meilleures qualités.

Enfin, en léger retrait, la pouponnière. Là où reposent les vins dans des tonneaux de chênes. Sur les tonneaux, on aperçoit les noms des meilleurs tonneliers français, ceux ci se permettent de choisir leurs clients, la plus part du temps : les crus classés Bordelais…

Si la visite de la cave s'apparente à une succession de superlatif, ce n'est pas la modeste fierté des vignerons qui en est l'auteure. Ce sont les mots de l'œnologue conseil qui les accompagne, Claude GROS. Il travaille entre autre avec des châteaux comme Cambon la pelouse, château la Rivière ou château La Négly (La clape).



Nous avons beaucoup parlé des terres et de la cave d'Elisabeth et David, mais qui sont-ils ?

Si la recherche constante de l'excellence et le haut niveau de précision dans un domaine à l'abris de la foret pourraient laisser imaginer des vignerons inaccessibles et austères, détrompez-vous ! Ils sont la simplicité incarnée. Le partage et de la convivialité sont au rendez-vous dès que vous arrivez au domaine.

Quand ils organisent des évènements, c'est l'ambiance féria du sud-ouest ! On ressent d'avantage l'esprit de l'ovalie que l'inaccessibilité des masters d'Evian…

Mais que donne le savant mélange entre la volonté de précision œnologique et l'esprit conviviale vigneron ? Assurément de très bon vin que l'on a besoin de partager !


Les rouges :

Le bordeaux prestige : Ce 100% Merlot a un nez très boisé, les notes de vanille sont douces et agréables. En bouche ces dernières s'estompent pour laisser place à des fruits rouges, notamment le cassis. Quelques impressions florales sur la violette apporte une subtilité supplémentaire.

Le bordeaux grande cuvée : La trame similaire, est néanmoins plus complexe, les fruits, plus mûrs sont également plus concentrés. Il sera le parfait allié d'une viande rouge.


Les blancs :

L'Entre-deux-mers prestige : Le nez est dominé par les agrumes. En bouche l'acidité est bien équilibrée, l'agrume (pamplemousse) est toujours présent, et s'accompagne de note de fruits exotiques. Compagnon parfait pour l'apéritif, il conviendra aussi pour les huîtres du bassin.

L'Entre-deux-mers grande cuvée : La différence avec la cuvée précédente est remarquable. L'élevage en barrique confère à cette cuvée, plus de gras et de notes épicées (vanille), la longueur en bouche est plus persistante, c'est un vin de gastronomie : idéal pour les poissons et fruits de mer.


Le bordeaux rosé sensation :

"Sensation" est un nom parfait pour cette bouteille, qui se distingue par sa forme aux épaules carrées. Le nez est frais et aromatique, on y capte des aromes de fleurs fraiches et de fruits prêts à croquer. En bouche, c'est une explosion de saveurs sans opulence. Le vin est facile à boire, léger, fin et fruité. C'est le vin qui représente le plus les Elisabeth et David : un vin convivial, synonyme de partage et bon moment. C'est le rosé parfait pour l'apéritif, il peut même poursuivre sur le repas : une grillade entre amis par exemple.

Nous sommes vraiment ravis d'avoir rencontré Elisabeth et David, et nous sommes d'autant plus fiers qu'ils aient souhaité participer à la winechain ! Ils feront sans nul doute parti de nos rendez-vous de 2020, pour partager avec eux les rencontres et expériences que nous allons vivre.

Commentaires