Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

Palazzona di Maggio



C'est un domaine familial indépendant situé une quinzaine de kms à l’est de Bologne en Émilie-Romagne.

Nous avions adressé un mail groupé à plusieurs vignerons indépendants et ils nous ont répondu très rapidement en nous invitant à passer les rencontrer dans l’après-midi.

Nous avons donc visité Bologne le matin, et pris la route vers le village d’Ozzano Dell’emilia en début d’après-midi.

A quelques kilomètres de notre objectif, toujours pas de vignes à l'horizon. Une voiture nous interpelle d’un coup de klaxonne. « Vous cherchez le domaine ? » demande une demoiselle avec l’accent Italien. Là encore, le flocage du Kangoo parlait pour nous. « Suivez moi, c’est avec mon fiancé que vous avez rendez-vous ».

Le demi-tour effectué, nous suivions notre nouvelle guide. Nous arrivions par le nord, et bien que les kilomètres restants affichés sur GPS se réduisaient, nous ne voyons toujours aucunes vignes. Ce n’est qu’en haut de la petite colline (170m) que le vignoble se dévoile. D’abord des rangs de vignes, puis une magnifique bâtisse du XVIIIème siècle se dresse au milieu d’une esplanade de verdure.

Bien que nous ayons une heure d’avance sur le rendez-vous. Nous sommes accueilli chaleureusement par Filippo le frère du Vigneron et Alberto leur Père. Nous rentrons tout de suite dans la salle de dégustation, les verres et les bouteilles nous attendent déjà…

Filippo nous décrit brièvement l’histoire du Domaine. Acheté par leur Grand père Luigi en 1961, le domaine est laissé en location gérance à partir de 2000. Ce n’est que 10 ans plus tard que Frederico, le vigneron, décide de reprendre le domaine en main après ses études de viticulture.

Ce n’est qu’en 2018 que Philippo et Frederico rachèterons le domaine ensemble…

Tout en dégustant, le frère et le père, à nos petits soins, nous détaillent la philosophie de la famille. Le choix de la qualité au détriment du rendement, la conduite du vignoble en agriculture Bio et un intérêt marqué pour la biodynamie. Le choix de diminuer le cuivre et le soufre au maximum, de traiter les insectes nuisibles avec d’autres insectes (coccinelles) ou d’utiliser des traitements à base de roches volcaniques ou des huiles essentielles. A partir de 2018, ils utilisent également des levures indigènes, c’est à dire que la levure utilisée pour la fermentation des vins est issue de souches prélevées sur leur domaine. Enfin, concernant les vins, la volonté de se distinguer des voisins à travers les cépages choisis. Et particulièrement les cépages phares du Bordelais : cabernet franc, merlot et petit verdot. Pour le blanc, ils optent aussi pour un choix unique : le chardonnay. Un peu plus de la moitié du vignoble de 15,5 ha est consacré à ces cépages. Le reste (7 ha) est dédié au cépage majeur de la région, et l’un des plus utilisé en Italie : le sangiovese.


Nous attaquons la dégustation par le Blanc : un chardonnay 2017 , Colli d’imola DOP (= DOC) appelé « Maleto ». Comme toute leur gamme, chaque vin porte l’ancien nom d’un hameau local. Aujourd’hui, à l’instar Maleto, ces noms n’existent plus sur la carte, mais l’on retrouve leurs traces jusqu’au moyen âge.

2017 était une année très chaude et avec très peu de pluie. On sent déjà au nez cette chaleur : des fruits compotés qui rappellent la chaleur des marsannes ou roussannes rhodaniens. En revanche en bouche, bien que le vin soit plutôt gras, c’est la minéralité du chardonnay qui domine largement, ce qui apporte une certaine fraîcheur au vin.

Ensuite nous goûtons un premier rouge, Romagna sangiovese superior DOP « Ulziano » 2017 : 90% sangiovese ,10% ciliegiolo.
Acidité et tanin font plutôt bon ménage, avec des notes de fruits rouge mûrs (cerise). On perçoit aussi quelques épices, comme le clou de girofle et le poivre.

Puis, la fierté de la famille : « Dracone » colli d’Imola DOC, millésime 2015. Le seul à ne pas porter un nom de village mais celui d’un Consul Romain. Le vin avec l’assemblage Bordelais : Merlot (50%) cabernet franc (38%) et petit verdot (12%)
Seul 20% du vin est vinifié en barrique (500L), proportion qui le distingue de son cousin Français. Le bois est peu perceptible et laisse une place prépondérante à l’expression du fruit. Alberto nous montre avec fierté les nombreux prix obtenus par le domaine. Une vingtaine de cadres sont accrochés au mur, parmi ces reconnaissances, des prix internationaux comme Bruxelles ou le concours des vins Féminalise.

Nous goûtons ensuite la version reserva : Issu des meilleures parcelles et avec 2 ans en fût de chêne, puis 18 mois en bouteille.

Le 2011 que nous goûtons présente encore une très belle fraîcheur. La structure est la même mais les parfums sont plus aromatiques et plus complexes. C’est une excellente découverte !


La dégustation terminée, nous partons dans les vignes pendant que le vin de la winechain se rafraichit, le Langhe de Gianni (le dernier vigneron que nous avons rencontré). Nous traversons les rangs de Chardonnay, de Petit Verdot et de Cabernet Franc. Les sols sont composés par endroits d’argile, de sables jaunes ou de mix des deux.

L’un des grands avantages de la « Tenuta » (équivalent d’un domaine) est qu’elle est situés au cœur de 2 grandes forêts. Ce microclimat apporte une fraîcheur nocturne et limite les pluies par rapport à la région. Les forêts élargissent également la biodiversité, notamment la faune.

Nous y croisons quelques lapins et Filippo nous parle aussi d’écureuils, de rongeurs, de sangliers et de daims qui viennent se nourrir des baies à pleine maturités. Nous parlons un peu "commerce" sur le chemin, il nous explique que leur client italien sont surtout des restaurants et des caves ou bar à vins. Et que sur l'export il travaille essentiellement avec le Japon, la Chine et l'Allemagne, et qu'il cherche à s'ouvrir au Canada, aux USA et en Inde.

Nous passons de nouveau devant l’immense bâtisse du domaine. Inhabitée, elle sert au vieillissement des vins et doit certainement abriter quelques tonneaux. Malheureusement nous ne les verrons pas. Elle sert aussi aux quelques événements annuels comme la fin des vendanges, et à quelques événements d’entreprise ou des mariages.

Après cette petite balade nous revenons à la salle de dégustation. Et Frederico, le vigneron nous rejoint enfin. Si son frère et son père nous parlaient déjà du vin avec passion… Frederico respirait cette passion ! Nous commençons par goûter un vin de leur dernière création : Aspro, un Sangiovese effervescent. Je m’attendais à un Lambrusco d’après la description qu’ils venaient d’en faire, mais c’est un rosé très pâle qui nous est servi. Un nez très frais aux notes de fleurs (roses fraîches) et de grenade. La bouche est également fraîche et minérale avec une longueur intéressante. Un vin délicat se cache derrière une bouteille noire massive à l’étiquette rouge vif ! Frederico nous avoue que c'est les quelques jours qu'il a passé en Provence, qu'ils l'ont inspiré pour la couleur et la fraicheur des vins.


Enfin nous goûtons le vin de Gianni. Nous sommes tous les 5 ébahis par ce dernier. Il est à la fois subtil et puissant. Le nez est dominé par la violette et les fruits noirs (mûres). Et la bouche, très souple, dévoile une complexité d’arômes (prunes, violettes, épices) qui reste très longtemps en bouche. Frederico nous confie qu’il est fan des Barolo et que ce Langhe est un excellent représentant de cette région viticole. De son côté Filippo se ressert un autre verre en guise d’acquiescement…


A peine le temps de parler de cette dégustation, que Frederico nous tire avec empressement dans la cave. Nous goûtons sur cuve le Maleto blanc 2018.

C’est la première fois Barbara goûte un vin directement sur cuve, et Frederico est heureux d’officier ce baptême !

Ce blanc est une pure merveille, à la fois minéral et aromatique, sans la « lourdeur » du millésime précédent qui était déjà très bon. Il sera à la fois suffisamment fruité pour un apéritif et également élégant et minéral pour accompagner un poisson blanc cuisiné.

Viennent ensuite les Dracone 2018 encore dans les cuves inox. Déjà le riserva offre des subtilités et une expression du fruit plus marquées que la cuvée classique.


Nous repartons pour une dernière balade vers une parcelle de Sangiovese. Sur le chemin nous parlons gastronomie locale et de la philosophie de notre tour du monde. Nous lui expliquons que ce sont ces typicités locales que nous recherchons, tant dans le vin que dans la nourriture.


Après quelques échanges en anglais sur nos passions communes, Frederico interpelle son frère et son père dans sa langue natale. Nous croyons distinguer une invitation à dîner. Avec une très grande déception dans la voix, il nous dit qu’il avait oublié le repas familial de ce soir et qu’il était vraiment peiné de pouvoir nous accueillir à leur table.

En dédommagement il nous propose de passer la nuit sur leur domaine. Nous acceptons avec grand plaisir. Nous nous installons près de l’endroit indiqué, certainement le plus bel endroit du domaine. Près d’un immense chêne à l’intersection de 4 parcelles. Nous dînons avec le soleil couchant et une pleine lune aux lueurs orangée qui vient éclairer notre fin de soirée paisible au milieu de ce magnifique endroit.


Merci à tous les trois, Alberto, Frederico et Filippo… pour votre générosité et votre hospitalité vigneronne, et bienvenue dans la Winechain. Nous dégusterons bientôt votre Dracone avec notre prochain hôte.


Commentaires