Accéder au contenu principal

Sélection

The Wine Chain

Nous avons réalisé la plus grande chaine de vin au Monde : une wine chain de 78600 Kilomètres. Nous sommes partis avec une bouteille de vin du premier vigneron visité, cette bouteille a été partagé avec le second vigneron, qui lui même nous a offert une seconde bouteille à partager avec le troisième vigneron, etc.

Pour retrouver l'article cliquer sur le nom du domaine et en cliquant ici pour avoir le trajet sur la carte du monde.
Les Arpents du Soleil le 18/07/2019 à Saint Pierre Sur dives (14), Normandie, France 
Le Château Vermont le 29/07/2019 à Targon (33), Bordeaux, FranceLes Vins Pierre Rougon le 01/08/2019 à Baumes de Venise (84), Vallée du Rhône, FranceLe Vignoble Cascina Ballarin le 03/08/2019, à La Morra, Piémont, ItalieLe domaine Palazzona Di Maggio le 14/08/2019 à Ozzano dell Emilia, Bologne, ItalieL'Azienda Agricole de Salvatore Magnoni, le 22/08/2019 à Rutino, Salerne, ItalieLa Kantina Kallmeti, le 26/08/2019 à Kallmet, Lezhë, AlbanieKokino Winery, le 02/09/2019 …

The Winery Dougos



Nous avions prévu cet arrêt depuis notre arrivée en Grèce. Ravis d’avoir trouvé une association regroupant 46 vignerons indépendants (SMOE), nous avions contacté Thanos Dougos l’actuel président de cette association. Cette jeune association rejoint CEVI la confédération européen des vignerons indépendants.
Ce petit groupe de vigneron, se rencontre une fois par an, pendant une foire qui a pour but de présenter le rôle de l’association. Cette foire est non commerciale, elle n’est ni une occasion d’attribuer quelconque médaille de dégustation, c’est uniquement une mise en avant de la philosophie des vignerons indépendants...

Nous arrivons donc dans la vallée de Tampi. Ancienne route principale reliant le Nord et le Sud du pays, elle est aujourd’hui longée de commerces, restaurants et aires de services désaffectés. La récente autoroute ayant déporté le trafic quelques kilomètres plus loin...

Nous avions reçu un e-mail de Thanos nous demandant de décaler d’une heure le rendez-vous, qu’à cela ne tienne, nous profitons de cette heure pour cueillir des figues et des mûres, nombreuses et bien mûres en cette période de l’année. D’autres fruits semblaient prêts à être cueillis mais nos lacunes en botanique nous contraignent à les laisser sur leurs branches. Prudence étant mère de sûreté : il était aussi fort probable que ces derniers ne soient pas comestibles.
Nous remontons dans le Kangoo avec nos prochains desserts de la semaine, et prenons la route de la cave que nous avions pris soin de repérer deux heures plus tôt. 


La bâtisse, construite en 1995, est un carré ouvert sur une grande cour centrale. Cette cour est aménagée pour des réceptions et des moments conviviaux , un immense bar et des tables en bois occupent un lieu agréable où les bouteilles de la maison sont savamment organisées pour en faire une décoration sobre mais réussie.

Thanos nous accueille avec enthousiasme et nous invite à prendre place près d’une table en bois. Nous procédons aux brèves présentations habituelles, dont le détail de notre précédent voyage. Nous précisions que notre dernière étape était à la cave Aidarini qu’il connaissait bien puisque ils avaient réalisé ensemble la cuvée des jumeaux.
Thanos sourit en souvenir du bon vieux temps. En effet il y a plusieurs années que ce projet n’est plus d’actualité... Il nous précise également que cette cuvée est une sorte de pied de nez à l’administration fiscale, car TWINS (jumeaux en anglais) est également l’acronyme grec du service des fraudes relatif à la viticulture.
Ce vin trouva acquéreur auprès de clients chinois, qui trouvait en ce concept un symbole de fertilité, important à la sortie de la politique de l’enfant unique...


Nous commençons notre série de questions par l’histoire de la cave familiale. Bien que les premières vignes furent plantées en 1991, l’histoire entre la famille Dougos et le vin est bien plus ancienne. En 1933, le grand-père de Thanos entame des études en Roumanie. En effet, la région où il vivait avait un dialecte proche du Roumain ce qu’il lui permettait de suivre cette formation viticole.
En 1956, il produit le premier cabernet sauvignon en Grèce. Les raisins sont issus d’un clone obtenu à partir d’une souche venant du Château Margaux, rien que ça !

Est-ce un hasard si en 1957 le château Margaux est acheté par l'investisseur grec André Mentzelopoulos ? L’histoire ne le dit pas ...

En 1991, l’oncle de Thanos plantera les premiers ceps sur leur propre terre.
Il récoltera désormais du Xinomavro dans une zone PDO (équivalent de l’AOP française). Et particulièrement du Xinomavro : « le cépage le plus noble de Grèce, il permet de produire du rouge, du blanc, du rosé, du moelleux et de l’effervescent. C’est le seul cépage au monde à permettre cela » nous dit Thanos. « De plus, cette variété proche du Nebbiolo italien, est plutôt facile à reconnaître à la dégustation, quelle que soit sa couleur ».


Thanos reprend les rênes de la cave en 1996. Il s’attache notamment à développer les résultats commerciaux de l’entreprise, puis il est rejoint par sa sœur, Louiza, 10 ans plus tard en tant qu'œnologue et responsable de cave. Thanos de son côté reste en charge du vignoble.

Aujourd’hui le vignoble produit près de 70000 bouteilles en bio. Et plus de 60% de cette production est dédié à l’export.
Lorsque nous demandons à Thanos s’il pouvait nous en dire plus sur les pays consommateurs de ses vins. Sa réponse sera « non ». Surpris mais pas insistants nous passons à la question suivante. Thanos explose de rire : « vous pensez sérieusement que je ne connais pas les clients qui représente deux tiers de mon chiffre ? » (Tout l’interview sera ainsi ponctuée de l’humour du propriétaire).
Pour la réponse, il y a 8 pays dont les USA (25%) la France, la Hollande, l’Allemagne, l’Australie ou Hong Kong...

La particularité de la famille Dougos est qu’elle possède également une « nurserie ». C’est un endroit où les jeunes plants de vignes sont élevés, et ensuite vendus à des vignerons souhaitant planter une variété particulière.
La nurserie Dougos est spécialisée dans les cépages grecs. Sa clientèle est majoritairement à l’intérieur des frontières helléniques mais la société envoie parfois des commandes dans d’autres pays, à l’instar d’une commande l’année passée par un vigneron japonais.

Lorsque nous demandons à Thanos pourquoi il avait choisi cette voie de la nurserie, il nous répond avec une citation d’un poète grecque, ayant reçu le Nobel de littérature Odysséas Elýtis : « Si un jour la Grèce est détruite, il suffira d’un olivier, d’une vigne et d’un bateau pour la reconstruire. »

A propos de l’histoire du vin grec, nous nous surprenons qu’un pays où le vin existe depuis plus de 5000 ans, n’a pas énormément d’appellations , et que à l’instar de la France ou l’Italie, le vin n’a pas une place aussi grande dans la culture, l’histoire ou la gastronomie ?
« Le vin existe depuis 5 millénaires en Grèce, mais nous avons été 4 siècles sous domination ottomane et donc sans produire le moindre vin. Cette culture est tombée dans l'oublie à travers les génération. Ce n'est qu'à partir de la fin du XIX ème, début XX ème siècle, que le vignoble s'est peu à peu reconstruit ! » et il poursuit « D’ailleurs la notion de PDO (AOP) n’est pas important pour le consommateur grec. Cette notion est plus importante pour le ministère de l’agriculture que pour le consommateur grec. Le consommateur se fiche des appellations du moment que le vin soit bon et qu’il soit grec, le reste importe peu. »


Tous nos échanges étaient bien évidemment accompagnés de la dégustation des vins de la famille Dougos.
  • Nous avons commencé par un un sauvignon blanc appelé « Rotidis fox ». Le nez est très aromatique, sur des fruits jaunes et exotiques, et des pointes fumées. En bouche, on ressent bien la chaleur alcoolique malgré ses 12,5 degrés. L’acidité est présente, les fruits sont dominés par des saveurs minérales fraîches.
  • Le second blanc s’appelle « meth’imon » traduisez « avec toi ». C’est un cépage blanc majoritaire en Grèce, surtout cultivé à Santorin : l’Assyrtico . Le vin est vieilli en barriques d’Acacia. Ce sont des barriques provenant de Bulgarie, elles côtoient dans la cave des tonneaux de chênes français et américains. Le mariage entre le blanc et l’acacia est vraiment subtil, le vin est léger et agréable. Au nez comme en bouche, le vin est floral, avec des douces notes de miel. C’est certainement l’une des plus belles découvertes de ces derniers jours.
Nous profitons d’un interlude après les blancs pour l’interroger sur le vignoble. Les vignes sont situées très haut sur les flancs des collines qui entourent la vallée (entre 550 et 700 m) , nous ne les voyons pas d’en bas. Il y a en tout 30 hectares cultivés à quelques kilomètres seulement de la cave. Le sol de schiste est assez faible en minéraux, ce qui contraint la plante à puiser ses apports très en profondeur, très souvent synonyme de vin riche et complexe.
Toute l’exploitation est en bio depuis 1991. Comme le souligne Thanos, presque 30 ans de bio, ce n’est pas une opportunité commerciale, c’est une véritable vocation.

En Grèce, la production de vin Bio avoisine les 10%. Concernant les vignes du domaine, les plantes sont traitées seulement au cuivre et au soufre mais avec les dosages les moins élevés possible. Le désherbage est lui fait sans produit, à l’aide de machine.
Le désherbage bien que remis en question par quelques vignerons est souvent pratiqué pour deux raisons principales.
Premièrement la vigne est en concurrence avec moins de végétaux (même si les racines ne sont pas aux mêmes niveaux). Ensuite l’herbe retient la rosée ou l’humidité des pluies, sa proximité avec les grappes peut alors être propice au développement de champignons ou de maladies.

Nous goûtons ensuite un premier rouge :
  • Un PDO Rapsani 2017. L’appellation tient son nom d’un village situé sur le mont Olympe, fameuse montagne que les grecs polythéistes considéraient comme la résidence des dieux. La région produit également des PGI (équivalent de nos IGP). L’appellation est obligatoirement un assemblage des trois cépages : xinomavro, krassoto et stavroto; qu’importe les proportions les trois sont obligatoires. Il arrive souvent aux viticulteurs de cultiver les trois cépages mélangés sur la même parcelle. Au nez et en bouche, des fruits rouges et noirs, quelques épices douces et comme des notes d’olives noires.
  • Le suivant est un 2016, issu de vieilles vignes. La trame est identique au précédent, mais plus épicée et d’avantage sur les fruits noirs (mûres) que rouges. Avec un velours plus prononcé sur la langue. Les vins encore très aromatiques sont annonciateurs d’un long potentiel de garde.
Nous demandons à Thanos s’il possède des vieux millésimes, « les plus vieux vins datent de 1994, ils offrent des notes évoluées qui tendent vers l’animal et le cuir. »

Thanos est un entrepreneur et un président d’association très actif, son téléphone vibre sans cesse, il prend quelques appels dont le ministère de l’agriculture. Il se félicite que l’association des vignerons indépendants prenne de l’ampleur : aujourd’hui en tant que représentant il est non seulement consulté mais surtout écouté concernant l’avenir et la politique de la viticulture en Grèce.

Nous finissons par la traditionnelle question sur la « philosophie vigneronne ». Il sourit, « le bio évidemment, la terre doit être absolument préservée. Ensuite, en tant qu’homme de la terre, je pense qu'un bon vin se fait avant tout dans la vigne plutôt que dans la cave » puis il ajoute en riant : « mais ma sœur vous dira sûrement l’inverse ! ».


Nous effectuons un rapide tour de la cuverie où nous croisons Louiza qui se prépare à réceptionner le dernier tiers de la vendange. Puis nous descendons dans la pouponnière, où les fûts d’acacia se distinguent de leurs homologues en chêne par leur couleur plus clair.


Nous remontons chercher la bouteille de la Winechain pour introniser Thanos dans notre club fermé des vignerons du monde. Le temps de quelques clichés et le vigneron s’excuse de nous quitter promptement. Un autre rendez-vous l’attend déjà.
Encore une fois, l’accueil vigneron fût chaleureux et plein de sympathie pour notre projet. La cave Dougos sera la dernière étape Grecque et la bouteille sera échangée très certainement en Géorgie : berceau de la viticulture...






Commentaires